Accueil » Actualités » Claude Mangin-Asfari

Étiquette : Claude Mangin-Asfari

Recommandations pour assurer le suivi de la grève de la faim de Claude Mangin-Asfari

Dernières nouvelles de l’issue de la grève de la faim de Claude Mangin-Asfari : pas de réaction positive de la part des autorités marocaines alors que notre Ministère se dit toujours en négociations !

Pour l’aider ! Adressons-nous au Roi du Maroc !

N’hésitez pas à rejoindre les nombreux parrains-marraines des prisonniers sahraouis. Ils ont besoin de vous pour la correspondance et pour un soutien financier pour eux et pour leurs familles. Prenez l’engagement d’un versement mensuel de quelques euros… Tellement important pour leur quotidien et surtout pour leur défense.


Recommandations pour assurer le suivi de la grève de la faim de Claude Mangin-Asfari et reprendre la mobilisation dès septembre pour Claude et Naâma et tous les prisonniers politiques sahraouis.


Le contexte :

Claude Mangin-Asfari a suivi une grève de la faim pendant 30 jours en mairie d’Ivry, vers la fin de laquelle elle a reçu, ce 15 mai, l’assurance de la part du Ministre français des Affaires Étrangères que son entrée au Maroc serait possible sans doute dans le courant de juin (le Ministre répondait alors à une question orale du député Jean-Paul Lecoq, faite en son nom et en celui de plusieurs parlementaires engagés dans le soutien à Mme Mangin-Asfari). Aussi a-t-elle suspendu sa grève le 17 mai. À noter que cet engagement de nos autorités est la conséquence, bien sûr, de l’action de Claude et de la significative mobilisation qui l’a entourée. Un élément décisif a été un courrier de la Présidence de la République invitant le MAE à négocier avec les autorités marocaines : il correspondait sans ambiguïté aux demandes de notre amie et du comité de suivi de la grève. Lire plus

Claude Mangin-Asfari

Premier bilan de la grève de la faim de Claude Mangin-Asfari

Premier bilan de la grève de la faim de Claude Mangin Asfari Une trentaine de personnes (responsables associatifs, élus, citoyens d’Ivry) se sont retrouvées ce 9 juin 2018, à la maison de l’écologie à Ivry, pour faire un premier bilan de la grève de la faim suspendue par Claude Mangin-Asfari le 17 mai, après 30 jours de jeûne.

Claude n’était pas présente, elle se repose loin d’Ivry, de la foule et du bruit, en montagne tout près de ses parents, mais elle nous a fait part, par message courriel, des dernières informations reçues. Monsieur Sylvain Fourrière, sous-directeur Afrique du Nord au Ministère des Affaires étrangères, lui a indiqué qu’il poursuivait les négociations avec Monsieur l’Ambassadeur du Maroc, qui lui a semblé selon ses mots « plutôt bien disposé ».

Premier bilan de la grève de la faim de Claude Mangin AsfariLes présents réunis ce 9 juin s’en sont réjouis, observant ces premières avancées et l’engagement continu du Ministère français. Ils restent cependant très attentifs dans l’attente d’un accord officiel permettant à Claude d’entrer au Maroc et de visiter avant la fin du mois de juin son mari, Naâma Asfari et restent mobilisés.

Chacun des présents lui adresse ses chaleureuses amitiés, lui souhaite plein de courage pour retrouver la forme, reprendre son travail au collège et prendre très vite l’avion pour Rabat !

Ivry le 9 juin 2018

Claude Mangin-Asfari

Soutenir Claude Mangin-Asfari

22 mai, Claude Mangin-Asfari, retrouve peu à peu sa santé, elle remercie les milliers de signataires de l’appel au Président de la République qui ont joué un rôle important dans la prise de conscience de l’injustice subie, être privée de visiter son mari en prison.

Sans nouvelles positives encore elle appelle toujours à signer cet appel, dont les résultats sont régulièrement adressés à nos autorités.

Signez, partagez la pétition Change.org



 

#DroitDeVisite

Claude Mangin-Asfari – Naâma Asfari



Témoignage : Après la suspension de la grève de la faim de Claude, la solidarité ne s’arrête pas !

Lors du festival de l’Énergie organisé par la Caisse Centrale d’Activités de l’Énergie du 19 au 21 mai 2018 à Soulac, rassemblant sur 2 jours 15 a 20 000 agents des Industries Electriques et Gazières, chaque région était représentée et choisissait unethématique. Avec celle de Bordeaux, nous avons organisé un espace dédié à la cause sahraouie , en lien avec l’accueil des enfants sahraouis de cet été. Cet espace nous a également permis de mettre en avant la situation de Claude MANGIN-ASFARI avec un texte de soutien que nous allons adresser au Président de la République, tous ceux et celles qui sont venus discuter avec nous ont été invités à signer la pétition en ligne. Nous avons aussi présenté le projet d’électrification des camps et l’aide nécessaire pour le perfectionner sans oublier de donner les dernières informations sur la situation des réfugiés sahraouis de Bordeaux.

Voilà quelques images de notre espace et de notre exposition destinée à mieux faire connaître la cause sahraouie et le combat de Claude Mangin-Asfari et des images de notre tente où nous proposions aux festivaliers une discussion avec des Sahraouis de Bordeaux, autour d’un thé et la signature de la pétition en ligne.

Les festivaliers qui étaient venus pour la fête ont pris le temps de découvrir notre exposition et ont été sensibles à la décision prise depuis deux ans par les autorités marocaines de priver Mme Mangin du droit de visiter son mari, Naâma Asfari, prisonnier politique sahraoui. Ils espèrent que très vite du fait de l’engagement des autorités françaises, elle pourra à nouveau le visiter.
Nos amitiés de Bordeaux .

Karima – le 20 mai 2018 Bordeaux

Revenir sur les jours passés


Cliquez Ici – 10 premiers jours de Grève  – Cliquez Ici – 20 Jours suivants

Cliquez Ici – 30 Jours suivants

Suspension de la grève de la faim le 17 mai 2018
Communiqué de presse – AARASD

Ils soutiennent Claude – Cliquez Ici
La Presse – Les Médias en parlent – Cliquez Ici