Accueil » Liste des prisonniers » SIDI ABDALLAH B’HAH dit B’HAH 

Né en 1975 à Laâyoune
Célibataire

Condamné à perpétuité le 17 février 2013 par le Tribunal Militaire de Rabat, puis par la Cour d’Appel de Rabat/Salé dans son arrêt du 19 juillet 2017 lors du procès du groupe des prisonniers de Gdeim Izik

Militant de Gdeim Zeik

Sidi Abdallah B’hah est né à Laâyoune en 1975 – l’année de la dite Marche Verte, quand le Maroc a envahi son voisin du Sud, le Sahara occidental. Sidi a continué à vivre à Laâyoune, mais son permis de résidence espagnol lui permettait de travailler en Espagne comme travailleur saisonnier.
Le 19 novembre 2010, Sidi a été arrêté dans le quartier Linaach à Laâyoune. Il dit qu’ils l’ont gardé menotté, les yeux bandés, tout nu pendant son interrogatoire au poste de police ; il a été aspergé d’urine, privé de sommeil, forcé à rester debout contre un mur sans pouvoir bouger.

B’hah a été condamné à la prison à vie le 19 juillet 2017, déclaré coupable d’avoir mis sur pied une organisation criminelle et d’avoir tué des officiels, avec l’intention de les tuer. Sidi Abdallah a déclaré qu’il n’était pas présent dans le camp de protestation pacifique lors de son démantèlement violent.  Il soutient que ses opinions politiques sont la seule raison de son emprisonnement, et que les documents présentés par les policiers sont falsifiés et ont été signés sous la torture. Or la seule preuve donnée de la présence de B’hah le 8 novembre 2010 dans le camp de Gdeim Izik est le dossier de la police.

La détention arbitraire de Sidi Abdallah B’hah a été traitée dans une communication conjointe des Procédures spéciales des Nations Unies, le 20 juillet 2017 (AL Mar 3/2017). Le texte souligne que l’arrestation et la détention du groupe des défenseurs des Droits Humains sahraouis sont intervenues en réponse à l’exercice de leur droit à la liberté d’expression et à la liberté de réunion dans le camp de Gdeim Izik. Auparavant, le Groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU avait noté les conditions de détention déplorables et les témoignages de torture des prisonniers de Gdeim Izik dans son rapport par pays de 2014 (A/HRC/27/48/Add.5).

Sidi Abdallah B’hah dit B’hah
Numéro d’écrou 29795
Prison locale de Tiflet 2
15400 Tiflet  – Maroc