Accueil » Liste des prisonniers » HASSIN BUJAMA ELMAHJUB ZAWI dit ZAOUI

Né le 10 janvier 1975 à Laâyoune
Marié, 2 filles
Condamné à 25 ans de prison le 17 février 2013 par le Tribunal Militaire de Rabat et la Cour d’appel de Salé/Rabat, arrêt du 19 juillet 2017 dans le procès du groupe de Gdeim Izik

Membre du Comité de dialogue du camp de Gdeim Izik

Hassin Bujama dit Zaoui est né le 10 janvier 1975 à Laâyoune au Sahara occidental. Zaoui  réside à Laâyoune avec sa femme et ses deux jeunes filles. Avec un permis de séjour espagnol, Zaoui passe quelques mois par an en Espagne pour gagner sa vie comme travailleur saisonnier.

Zaoui a participé au camp Gdeim Izik et était membre du Comité pour le dialogue, Il a été arrêté peu après minuit le 2 décembre 2010, au domicile du frère de sa femme, Mohamed Al Saadi, dans le quartier Al Amal, à Laâyoune.  Avant d’être interrogé, Zaoui dit avoir été traité de manière violente.

Il dit avoir été soumis en détention à diverses formes de torture physique et psychologique. Après avoir été dépouillé de ses vêtements, il a été violé avec un bâton et aspergé d’urine et d’eau froide. Pendant tout le temps passé au poste de police, menotté et les yeux bandés, il a subi d’innombrables insultes et coups de pied, et été privé de sommeil, de nourriture et d’eau.

Le 19 juillet 2017, Zaoui a été condamné par la Cour d’appel de Salé à 25 ans de prison, déclaré coupable de participation au meurtre d’agents publics dans l’exercice de leurs fonctions, avec l’intention de tuer. Zaoui a expliqué à la Cour qu’il s’est évanoui le matin du 8 novembre 2010 à cause des gaz lacrymogènes lancés par les forces de l’ordre.

La détention arbitraire de Hassin Bujama dit Zaoui  a été traitée dans une communication conjointe des Procédures spéciales des Nations Unies, le 20 juillet 2017 (AL Mar 3/2017). Le texte souligne que l’arrestation et la détention du groupe des défenseurs des droits humains sahraouis sont intervenues en réponse à l’exercice de leur droit à la liberté d’expression et à la liberté de réunion dans le camp de Gdeim Izik. Auparavant, le Groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU avait noté les conditions de détention déplorables et les témoignages de torture des prisonniers de Gdeim Izik dans son rapport par pays de 2014 (A/HRC/27/48/Add.5).

Hassin Bujama ElMahjub Zawi  dit Zaoui

Numéro d’écrou 29792
Prison centrale de Kenitra,
Hay Almostaajal, commune d’Elmaamoura,
14020 Kenitra – Maroc