Accueil » Actualités » Une délégation internationale dénonce à Rabat les abus dont sont victimes les prisonniers politiques du groupe de Gdeim Izik et leurs familles.

Une délégation internationale dénonce à Rabat les abus dont sont victimes les prisonniers politiques du groupe de Gdeim Izik et leurs familles.

Du 7 au 10 mai, une délégation internationale d’experts en droits de l’homme, de juristes et d’avocats a rencontré les familles des prisonniers politiques sahraouis (Groupe de Gdeim Izik) à Rabat (Royaume du Maroc) et a dénoncé les abus dont ils sont victimes auprès de plusieurs ambassades, États-Unis, Mexique, Norvège, Suède et Suisse. Cette mission a été organisée par la Coordination des familles de prisonniers du Groupe Gdeim Izik, la Fondation RAFTO pour les droits humains, et le Comité norvégien de soutien au Sahara occidental. 
Comme le souligne la communication de la Fondation RAFTO (traduction  en français ici), il est important d’entendre l’histoire de ces prisonniers politiques et celles des familles qui souffrent avec eux.

Une des étrangères participant à la mission s’est vue refuser l’entrée au Maroc. Une conférence de presse virtuelle a été organisée le 18 mai avec la participation des familles des prisonniers. Vous pouvez suivre  cette conférence de presse en anglais sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.